Créer ses bases de données clients avec Sales Navigator

Pierre Levi va expliquer l'importance de créer ses propres bases de données clients pour ta prochaine campagne de prospection par email. Alors continue à lire, pour découvrir comment trouver des prospects qualifiés, récupérer leurs adresses e-mails, et créer des bases de données de qualité en utilisant Sales Navigator.
Pierre Levi

Les dErniers conseils de nos experts

Direct Dans ta boîte aux lettres
Merci ! Votre inscription a bien été reçue.
Oups! Une erreur s'est produite.
Pas de spam. Que du contenu qui te plaît !

Sur notre article précédent article sur la stratégie de ciblage et l’importance du choix de ses prospects, donc tu sais tout sur le concept d’ICP et de persona. Cette fois on va procéder sur les étapes de création des bases de données.

Grâce à ce guide, tu vas pouvoir créer des listes d’e-mails frais, qualifiés (adresses professionnelles only) et 100% RGPD-friendly pour ainsi proposer des échanges, partenariats ou services à tes fameux prospects.

Pourquoi, comment, combien : on t’explique tout ici ⬇️

Pourquoi c’est important de créer des bases de données client ?


Lorsque tu cibles des prospects qualifiés et intéressés par ton offre, ils sont plus susceptibles d'ouvrir tes e-mails et d'interagir avec ton contenu. Cela se traduit par un taux d'ouverture et d'engagement plus élevé, ce qui est excellent pour ta réputation en tant qu'expéditeur d'e-mails.

Logique, tu vas me dire ?

Pas tant, quand on voit le monde qui tombe en spam après avoir envoyé 5000 emails à une base trouvée en ligne sur un sombre Excel...

Du coup, le fait de créer ses propres bases ça t’apporte 3 choses :

  • Taux d'ouverture et d'engagement plus élevés

Comme ce sont des adresses e-mails récentes que l’on va aller chercher ensemble, il y a moins de chance qu’elles soient obsolètes ou que les personnes aient changé de poste.

  • Meilleure délivrabilité

Pareilles qu’au-dessus, + les adresses e-mails sont récentes moins tu tomberas en spam et moins tu seras considéré comme spammeur.

Pharow parle de délivrabilité dans ce très bon article où ils expliquent comment booster son délivrabilité avec cold emailing.

  • Plus de chance d’atteindre ses objectifs

En somme, si tu choisis tes prospects sur le fil, que tu les connais bien, que tu rédiges le bon message et que tu ne tombes pas dans les spams... 💸

Où trouver ces fameux emails de qualité ?


Il existe une multitude de possibilités pour aller trouver des emails :

  • Acheter ou louer une base existante : déconseillé, car on ne connaît pas l'origine des prospects ni la "fraîcheur" de la base donc on s'expose à un fort taux de bounce / spam.
  • Sous-traiter la création de la base : déconseillé aussi, surtout au début car il y a de grands risques que la personne comprenne mal ton marché et ton persona, donc tu sors des leads peu qualifiés.
  • Créer ta propre base de données à l'aide de différents outils de ciblages puis de scraping (récupération) et d'enrichissement de données.

Tu l'as compris, on va choisir la dernière option car, elle va nous permettre de trier sur le volet les prospects qui nous intéressent et minimiser au maximum les déchets.

Il existe de nombreuses sources de collection de données accessibles publiquement (ou en payant quelques deniers) qui vont nous permettre de constituer notre base d'e-mails professionnels :

1. Les annuaires en ligne

2. Les bases de données de société (pappers.fr, sociétéinfo)

3. La plus grande base de données B2B du monde : Linkedin Sales Navigator (c'est 79€ par mois. Worth it largement, mais si tu veux 2 mois gratos contacte-moi sur... LinkedIn 😛)

En l’occurrence on va continuer avec Sales Navigator.

Créer sa base de données clients via Sales Navigator


Ce dernier est un outil de LinkedIn qui permet de rechercher des profils spécifiques en fonction de critères tels que le poste, l'entreprise, la localisation, en excluant les mots-clés et plus encore.

Ça fait de lui un excellent outil pour trouver des prospects pertinents.

Une fois que tu as un ensemble des données clients, ta liste de “tes rêves” sur Sales Navigator (check cet excellent guide de Evaboot qui a fait un tuto pépite) tu vas devoir exporter les prospects.

Pour ça, il existe encore une fois une multitude d’outils plus ou moins gratuits pour t’aider.

Comment récupérer les adresses emails : les outils tiers


Alors, tu l’as cette belle liste de prospects ? Parfait !

Maintenant, il te faut leurs adresses emails. Mais LinkedIn Sales Navigator ne permet pas d'exporter directement les informations informations sur les clients, bien évidemment.

Donc, on va voir les autres possibilités, qui sont nombreuses.

Mais tout ce qu’il faut retenir est dans ce schéma :

Récupérer les emails-Blog-La Briqueterie-Bases de données clients

L’idée c’est que certains outils sont plus ou moins all-in-one, chacun a sa “stack” et ses usages (avec les prix qui vont avec), mais les points sur ce schéma sont les étapes impératives pour construire ta base de données de prospect de qualité.

On revoit les étapes ensemble ?

Let’s go !

1. Sourcing : C’est là que tu vas constituer ta base de données, jouer avec les différents filtres, avoir en face de toi les interlocuteurs•trices que tu veux vraiment.

2. Scraping : c’est l’étape où tu vas “extraire” la donnée de sa source et pouvoir l’agréger sur un premier fichier, exemple Google Sheets ou Excel.Certains outils te permettent de le faire automatiquement, d’autres en créant ton propre scraper (nécessite quelques connaissances techniques tout de même).

3. Enrichment : c’est l’étape où on va partir d’un nom, d’un prénom, d’une entreprise et aller compléter automatiquement toutes les infos manquantes (email, nombre de salariés...etc.).Ce processus est basé sur la probabilité que cet email soit bon, par rapport au nom de domaine de la société.

Exemple : si tous les emails de la Briqueterie disponibles sur le web sont composés de [prénom]@la-briqueterie.fr, il est à 99% probable pour le logiciel que le mien soit “pierre@la-briqueterie.fr”.

❗Disclaimer : c’est le cas, no flood please 😎

À cette étape, tu devrais avoir une belle base de données toute propre des prospects que tu as ciblés précédemment.

1. Validation & Verification : dernière étape du process, vérifier que toutes ces adresses mails sont bien valides. Pour ça, les tools qu’on t’a donnés sur le schéma vont aller regarder les erreurs de frappe, les redirections qui se cachent dans l’email ou encore les boîtes mails inutilisées depuis trop de temps.

Pour plus d’insights, tu peux lire ce super-article (en anglais) sur la notion de validation email de CleanEmail.5. Et enfin, il faut envoyer sa campagne... parce que oui c’est bien beau de créer la base, mais maintenant il faut en faire quelque chose. 😉

P.S. Tu peux aller checker l’article “Comment réussir ses campagnes de cold email”, où je te donne tous les tips et d’autres outils de prospection, pour passer à l’étape suivante.

Qu’est-ce que tu as retenu…


Afin d’avoir une campagne de prospection par email efficace, il est crucial de créer ses propres bases de données clients de qualité.

Donc il te faut :

1. Définir tes personas, faire connaissance client, pour la mise en place d'une stratégie de ciblage efficace,

2. Mettre à jour les données de tes prospects,

3. Récupérer les emails de ces prospects et remplir les fichiers clients,

4. Créer des bases de données de ces clients.

web-cta-desktop-illustration-la briqueterie
web-hand-illustration-la briqueterie
web-hand-illustration-la briqueterie
section-contact-mobile-illustrationweb-brique-illustration-la briqueterieweb-brique-illustration-la briqueterie

Ces articles peuvent t’intéresser !